Présentation de l’OS ROSE

Les races Mérinos d’Arles, Mourérous et Préalpes du Sud sont présentes essentiellement en région Provence-Alpes-Côte d’Azur mais également Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie. Elles sont gérées par l’OS ROSE (organisme de sélection des races ovines du sud-est) qui est rattaché à la Maison Régionale de l’Elevage PACA.

L’OS ROSE a différentes missions (liste non exhaustive) :

  • Gestion des livres généalogiques
  • Qualification des reproducteurs
  • Définition et mise en place des schémas de sélection
  • Gestion du contrôle de performances et de l’indexation
  • Communication et promotion des races
  • Gestion de la variabilité génétique
  • Gestion du centre d’élevage
  • Gestion de gènes majeurs (tremblante, hyperprolificité)

Le contrôle de performances : connaître les performances de son troupeau

Pas d’adhésion à l’OS sans adhésion au contrôle de performances

Pour pouvoir adhérer à l’OS ROSE il faut s’inscrire obligatoirement au contrôle de performances. Il existe plusieurs formules de contrôles de performances (réalisation ou non de pesées, utilisation ou non de logiciel éleveur type OVITEL, réalisation des pesées par le technicien ou par l’éleveur…). Le choix de la formule dépend des objectifs de sélection de la race, des motivations et de l’équipement de l’éleveur.

Par exemple pour être sélectionneur en Mérinos d’Arles et Préalpes du Sud, il faut adhérer à la formule avec 1 pesée d’agneaux permettant ainsi de calculer l’index valeur laitière (VL). Ce qui n’est pas le cas en race Mourérous où la formule avec pesée d’agneaux n’est pas obligatoire pour être sélectionneur, la sélection se faisant essentiellement sur le standard de race.

 

Pour calculer l’index valeur laitière, une seule pesée par agneaux suffit

Le principe de base est simple : plus la mère va produire de lait pour son agneau, plus celui-ci sera lourd. Chaque agneau est donc pesé une fois lorsqu’il a entre 21 jours et 42 jours. La pesée permet de calculer un Poids Age Type à 30 jours (PAT 30j), qui est ensuite utilisé dans le calcul de l’index VL de la mère.

Si l’agnelage s’étale au-delà de 3 semaines, il est nécessaire de faire une 2ème voire une 3ème pesée pour les agneaux âgés de moins de 21 jours au moment de la 1ère pesée. En fonction de la formule choisie, la pesée est réalisée soit par le technicien soit par l’éleveur.

 

Comprendre les index

Les performances d’un animal comme la valeur laitière peuvent s’expliquer par sa génétique et par son environnement (soin, alimentation, …). L’index permet de mesurer cette valeur génétique et donc de comparer tous les animaux d’une même race quel que soit leur millésime, leur mode de naissance, l’élevage dont ils sont issus… Le calcul des index est établi à partir des performances mesurées sur les animaux – comme un nombre d’agneaux nés ou un poids d’agneaux – en tenant compte des liens de parenté.

Sauf cas exceptionnels, les index varient entre 80 et 120. 100 représente la moyenne de la race. Ainsi, une brebis qui a un index VL supérieur à 100 produit plus de lait que la moyenne de la race, ses agneaux vont donc pousser plus vite. Inversement, une brebis qui a un index VL inférieur à 100 produit moins de lait que la moyenne de la race.

Le centre d’élevage de jeunes béliers

Le centre d’élevage de jeunes béliers permet de regrouper les meilleurs futurs reproducteurs mâles, de les élever dans les mêmes conditions et de les comparer (standard, conformation, performances des parents). Le centre d’élevage des 3 races se trouvent à Valernes (04) dans une bergerie appartenant à la coopérative Agneau Soleil.

La 1ère sélection des agneaux pour le centre d’élevage se fait sur le papier en fonction des performances des parents, des résultats de pesées (pour les Mérinos d’Arles et Préalpes du Sud) et de la résistance à la tremblante. Un 2ème tri sur le standard et la conformation est réalisé par l’éleveur naisseur puis le tri final est organisé le jour de la rentrée en centre d’élevage par les éleveurs et les techniciens de l’OS.

Les agneaux rentrent en centre d’élevage à 3-4 mois et ils y restent 4 à 5 mois, ils sont donc âgés d’environ 8 mois au moment de la vente. En centre d’élevage, plusieurs pesées sont réalisées, un protocole sanitaire est appliqué et un pointage sur le standard et la conformation est organisé avant la vente.

A la sortie du centre, une vente collective est organisée pour les sélectionneurs. Les béliers non vendus partent à la diffusion par l’intermédiaire de la coopérative Agneau Soleil.

L’assignation de parenté :  un outil d’avenir pour nos races

La grande taille des troupeaux et le principal système d’élevage basé sur la transhumance sont des freins pour les éleveurs à la mise en place de lot de lutte en paternité connue. De plus, il n’y a pas d’insémination animale pour les 3 races locales : trop chère pour des résultats techniques incertains.

Afin de connaître la paternité de leurs agneaux et agnelles, les éleveurs utilisent aujourd’hui l’assignation de parenté. C’est une technique qui, à partir d’une prise de sang sur un jeune et ses pères potentiels, permet de retrouver la filiation. Cet outil a été rendu accessible à tous les éleveurs sélectionneurs de Mérinos d’Arles et de Préalpes du Sud en 2017.

Une meilleure connaissance de la paternité va permettre de renforcer la fiabilité des index, de mieux gérer la variabilité génétique et d’amener de la connexion entre les élevages.

Pourquoi travailler sur la génétique du troupeau ? exemple de la valeur laitière

Avoir des agneaux sous la mère plus lourds

Les Poids Age Type à 30 jours (PAT 30j) de 5 270 agneaux Préalpes du Sud et 10 170 Mérinos d’Arles nés en 2015 ont été classés en fonction de l’index VL de la mère.

Il en ressort que le PAT 30j moyen des agneaux (sans distinction du sexe ou du mode de naissance) augmente de 2,8 kg en Préalpes du Sud et 2,5 kg en Mérinos d’Arles entre les agneaux issus de mères avec mauvais index et les issus de mères avec bons index. Cette différence de poids est uniquement due au potentiel laitier des mères, l’alimentation de celles-ci étant identique !

Diminuer la durée d’engraissement

La durée d’engraissement a été étudiée dans une élevage de 1 750 mères Mérinos d’Arles et en sélection depuis 3 générations. Les agneaux pris en compte sont tous de race Mérinos d’Arles et vendus en bio. Les données abattage ont été récoltées pendant 2 ans à partir d’OVITEL soit environ 490 agneaux concernés. Ils ont été classés, sans distinction de sexe ni de mode de naissance, en 3 catégories en fonction de l’index VL de leur mère comme précédemment.

Il apparait que le poids carcasse est équivalent entre les 3 catégories, par contre la durée d’engraissement est réduite de 23 jours pour les agneaux issus de mères avec un bon index VL.

Sur quels animaux investir ?

Sans chercher absolument à acheter des reproducteurs avec de (très) bons index, qui de fait sont rares, il est possible de se concentrer sur des animaux issus d’élevages en sélection avec des index autour de 100, qui déjà apporteront un bon progrès génétique. Enfin il ne faut pas oublier qu’une brebis pourra exprimer tout son potentiel génétique uniquement si les conditions d’alimentation et sanitaires sont favorables.

 

Pour plus de renseignements :

Sur l’OS ROSE et le contrôle de performances :

Claire Jouannaux : 06 80 93 83 42 ou c.jouannaux@mre-paca.fr

 

Sur l’achat d’animaux sélectionnés en races Mérinos d’Arles, Mourérous et Préalpes du Sud :

  • Coopérative Agneau Soleil, Sylvain Béhéty : 06 81 35 58 41

 

Listes et contacts des éleveurs adhérents à l’OS sur le site internet www.mrepaca.fr onglet « Génétique ovine » puis « Liste des éleveurs ».